François F

Ce n’est qu’aujourd’hui, passés 40 ans, que je peux répondre à un e-mail ou encore écrire une carte postale sans avoir peur de faire une faute d’orthographe. Merci Nelly pour ton aide précieuse.