Blog

vignette_suffixe_cide_orthographe

LA PETITE LETTRE QUI TUE

 

Ha … un bon polar pour l’été, je n’ai pas pu résister (Oublier nos promesses – Elsa ROCH).  Ça me change des livres sur l’orthographe 😉.

Alors aujourd’hui, je vous propose une petite révision d’un vocabulaire un peu spécial : les mots en -ide :
« Parce que les ides ne s’arrêtaient jamais. Suicide. Parricide. Matricide. Infanticide. Etc.
Là, Théo, fauché en pleine jeunesse. Homicide. Les horreurs s’accumulaient. »

 

-ide ? hum … mais à quoi correspond les fins de mot en -ide  … ?
Quelque chose me turlupinait … notamment car je ne voyais pas le lien avec les mots carotide, humide ou … hémorroïde 😉.

Plus sérieusement, la réponse m’a été apportée par une amie prof de latin (remarque personnelle, toujours avoir une prof de latin sous la main) : le dénominateur commun entre ces mots est en fait la terminaison -cide qui vient de [caedo] qui veut dire [tuer] … logique !

L’auteure aurait donc dû écrire : « Parce que les cides ne s’arrêtaient jamais » mais … ça le fait moins bien, je lui accorde ! Et puis elle fait bien dire ce qu’elle veut à son personnage, c’est son livre (cette phrase a été ajoutée au cas où Elsa Roch lise cet article, on ne sait jamais … LOL).

De -ide à -cide il n’y a qu’une petite lettre mais c’est la lettre qui tue !

Avez-vous d’autres mots (qui se terminent par -cide) à me suggérer en commentaire ?

Allez, je vous donne celui transmis en exemple par mon amie :
Insecticide
ouf … c’est enfin un peu moins sordide et plus proche de mon quotidien !

 

 

Nelly Rousseau

Mère de 3 enfants, je travaillais auparavant dans le domaine de la Santé au Travail et notamment l'ergonomie. Dans mon activité professionnelle ou ma vie de tous les jours, je rencontrais de nombreuses personnes avec des problèmes d'orthographe et de grammaire ... toutes ces personnes étaient en réel état de souffrance.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.